23.1.15

Marche républicaine : que nous dit Carla Bruni-Sarkozy ?

Depuis Jackie Kennedy on sait combien pour une Première Dame, le choix de la tenue vestimentaire  est crucial et peu anodin.
Carla Bruni-Sarkozy n'est plus Première Dame, mais son choix de vêtement pour participer aux côtés de son mari à la marche républicaine en hommage aux victimes des attentats avait de quoi nous interroger, voire nous agacer.

Rappel des faits : alors que 44 chefs d'Etat ou représentants sont attendus à l'Elysée, Nicolas Sarkozy et madame sont reçus à L'Elysée par François Hollande avant de rejoindre le cortège. Carla Bruni-Sarkozy arrive en pantalon sombre, duffle-coat et col roulé bleu dans lequel elle enfouit son visage. Un look d'étudiante, une attitude d'adolescente un peu inadéquate ce jour-là ? C'est la question que l'on peut se poser.
Que nous dit la tenue vestimentaire de Carla Bruni-Sarkozy ?



- Je vous boude Mr Hollande, je ne peux pas vous sentir alors je plonge ma bouche et mon nez dans mon pull. Et par la même occasion je ne vous serre pas la main.

Pour mémo lors de la passation de pouvoir à l'Elysée, les spécialistes de la mode avaient déjà observé que Carla Bruni-Sarkozy avait choisi une tenue décontractée pour accueillir le nouveau Président et sa petite amie de l'époque. Tailleur-pantalon, t-shirt en soie Chanel, ballerines, contre robe de dadame, manteau habillé, escarpins à talons. Genre "pardon j'ai pas fini les cartons mais entrez, faites comme chez vous"...

Dimanche 11 janvier elle nous disait peut-être :

- Oups suis passée chez mon chirurgien esthétique, il s'est un peu lâché sur les injections. Pardon mais ma bouche n'est pas présentable. Variante : j'ai une rage de dents, un rhume, une grosse envie d'éternuer...

- Je suis très triste parce que vous n'avez pas oublié : moi aussi je suis une artiste engagée, j'ai été de gauche, il m'est même arrivé d'apercevoir la Une de Charlie Hebdo depuis ma voiture avec chauffeur, si si.

- Mon Raymond se conduit comme un enfant à vouloir absolument être devant pour la photo, j'ai honte, je me cache.

Quand on sait à quel point ce mannequin à la tête bien pleine est douée pour la représentation, j'en veux pour preuve son choix de garde robe lors de sa rencontre avec la reine d'Angleterre, version "je joue sur votre terrain, j'ai ressorti des archives de Dior une tenue que n'aurait pas reniée Jackie Kennedy", on peut à juste titre s'interroger sur sa panoplie.


Y voir une provocation ? Une attitude un peu légére ? A la limite de l'inélégance ?
Je n'ai pas la réponse mais je pose la question. Cette tenue ne passait pas inaperçue dans le cortège. Carla Bruni- Sarkozy qu'avez vous voulu nous dire ? 

8.1.15

En deuil




Nous nous sommes tous réveillés avec une gueule de bois énorme ce matin. Et avons réalisé très vite que ce n'est pas une gueule de bois mais le chagrin qui nous accable. Lourd, pesant. On pleure en dedans.
Ils ont piétiné notre culture, notre enfance, nos plumes.  

Comment évoquer cet acte avec les enfants, qui sentent bien que leurs parents ne se comportent pas comme d'habitude? Leur expliquer cette profonde tristesse nationale sans les effrayer ?

Comment se remettre au travail ce matin ? Avancer ? Rester debout, pour ceux qui sont tombés ?

Les larmes affleurent avec la nounou de notre fille, tunisienne, musulmane, mère, aimante. L'incompréhension chez tout le monde. Nous serons ensemble, dimanche pour le rassemblement national. Nous serons ensemble tous les jours, comme toujours.

Nous resterons libres, unis.

Malheureux mais debout dignement. Nous serons à la hauteur du courage de ceux qui nous ont quitté.





  • COUTURE