1.9.14

TUTO CARTABLE





C'est certainement la dernière année que je peux imposer à mon fils un cartable fait par maman. Après je vais devoir me plier à ses exigences et si j'arrive à le convaincre que le Tan's c'est bien je serai déjà contente. 
Alors en attendant la pré-adolescence, j'en profite et j'ai confectionné un cartable avec une doublure tête de morts ( tissus France Duval-Stalla et Perles&Co) Oh yeah !

Ce qu’il vous faut
70 cm de toile de coton natté ( en 140cm de large )
70 cm de popeline de coton ( en 140cm de large )
2 boutons magnétiques à coudre
120 cm de sangle coton 30mm
4 anneaux en laiton
Chutes de cuir métallisé
Fil qualité « résistante »

Ce qu'il faut faire
1 / Tracer les dimensions de votre cartable sur du papier kraft en rajoutant les valeurs de couture.
On trace donc :
- 1 rectangle de 39 X 28 cm ( couper 2X tissu extérieur et doublure
- 1 rectangle de 31 X 21 cm en arrondissant les angles du bas de ce rectangle en s'aidant d'un verre. ( Couper 1 X tissu extérieur et doublure )
- 1 rectangle de 9 X 5 cm pour le porte étiquette.

2 / Couper tissu extérieurs et doublure.

3 / On commence par préparer le rabat comme ceci :
- Placer le porte étiquette sur l'endroit du tissu extérieur à 9 cm du haut et 11,5 des côtés. Le coudre en surpiquant à 2 mm du bord.
- Sur l'endroit de la doublure, coudre avec du fil qualité résistante la pièce mâle des boutons aimantés à 5 cm du bas et 8,5 cm des côtés.
- Assembler les deux rabats ( tissu extérieur et doublure ) endroit contre endroit. Piquer. Cranter les arrondis. Dégarnir les coutures. Retourner. Repasser. Surpiquer à 2 mm du bord.

4 / Former la boucle qui sert à accrocher le cartable au porte-manteau :
- Couper un morceau de sangle de 19 cm
- Le plier en deux et le bâtir sur l'endroit d'un  des rectangles de tissu extérieur en la positionnant au milieu. Piquer à 5 mm.

5 / Former les bretelles :
- Couper deux morceaux de sangle de 55 cm. Et deux morceaux de 10 cm
- Toujours sur l'endroit du tissu extérieur, bâtir les deux morceaux de 55 cm à 1 cm de part et d'autre de la boucle d'accrochage.
- Piquer à 5 mm
- Plier en deux les morceaux de 10 cm et glisser dans chacun deux anneaux en laiton. En bas du tissu extérieur, toujours sur l'endroit, bâtir ces sangles en les positionnant à 2,5 cm des côtés.

6 / Assembler endroit contre endroit le rabat avec la face dos du tissu extérieur ( sur laquelle sont piquées les sangles ). Piquer à 1 cm.

7 / Assembler endroit contre endroit le dos du sac et la face devant. Piquer les côtés et le bas.

8 / Former le volume du sac :
- sur l'envers, aplatir les coutures latérales avec la couture du fond pour former une pointe en triangle. tracer à la craie une ligne de 9 cm. Piquer sur cette ligne. Couper l'excédent de tissu à 0,5 cm de la couture. Retourner.

9 / Sur le devant, coudre les pièces femelles des boutons magnétiques en vis à vis avec le rabat.

10/ Coudre de la même façon la doublure. Ne pas la retourner.

11 / Glisser le cartable dans la doublure, endroit contre endroit. Piquer le tour en commençant et en s'arrêtant de chaque côté du rabat. Retourner. Surpiquer le tour.

Bonne rentrée les mamans...










28.8.14

Le kaftan

Kaftan Ba&Sh-Hipanema


Non l'été n'est pas terminé. Le thermomètre devrait passer la barre des 25°C la semaine prochaine. On peut même dire que l'été a décidé d'arriver. Quoi c'est la semaine de la rentrée ???! Eh ben ce n'est pas grave on va trouver un moyen de de se faire bronzer quand même. Bon trêve de digression météorologique. 
Les veinards qui habitent au bord de l'Atlantique sont donc particulièrement concernés par ce papier.

Je vous présente mon doudou de l'été. Oui vous avez bien lu l'emploi  -conscient-  de ce mot totalement régressif. 
Le kaftan signé Ba&Sh et Hipanema est la quintessence de ce qui fait de nous des filles des années 70 ( enfin de la seconde moitié des années 70, nous ne sommes pas des dinosaures tout de même. Bien que mon fils de 5 ans me demande souvent "Maman, ils existaient les dinosaures à ton époque ? " Grrr ).

Le kaftan Ba&Sh-Hipanema donc c'est quoi : c'est un voile de coton de tuerie. De ceux tout doux, tout fins, tout parfaits,  que malheureusement on ne trouve dans aucun magasin de tissus. 
Un imprimé navajo qui aurait flirté avec Punky Brewster donc du rose fluo et du vert Brazil. Des franges en bas, comme les tuniques qu'on achetait sur le marché de La Seyne-sur-mer quand on était petite ( billet spécial filles de la seconde moitié des années 70 on a dit ). 

Il a remplacé le short en jeans, le t-shirt et le sweat à lui tout seul. Et dans la valise, il ne prend pas de place.

La perfection n'est pas loin.

Belle fin d'été...


  • COUTURE