12.12.14

Live your hat on

 
Crédit photo : Stéphane Giner

Ceci est un appel personnel au Père Noël (oui le vieux monsieur en rouge est lui aussi passé au 2.0 ). Une lettre en bonne et due forme donc comme il se doit...


Cher Père Noël,

Si vous passez régulièrement sur ce blog, vous avez peut-être décelé mon penchant pour les chapeaux. D'homme de préférence. Certes je n'en n'ai pas une ribambelle mais au moins deux ( un paille pour l'été, un feutre l'hiver ) qui ne me quittent pas et que je renouvelle dès qu'ils sont à plat.

Il faut que je vous dise que mon coeur s'est emballé très fort quand j'ai découvert l'existence de Chapoleone, une toute nouvelle marque dédiée au couvre-chef à prix raisonnable et vendue exclusivement sur internet.
Père Noël, vous savez que jusqu'à présent pour acheter un chapeau qui ne soit pas fabriqué par un de vos lutins, c'est soit H&M ( à 20 euros max ne soyons pas trop regardant sur la qualité ) ou Maison Michel et autres Fedora ( et là c'est à notre banque de ne pas être trop regardante ). Des chapeaux de qualité entre 95 et 150 euros selon le modèle, c'est vraiment inespéré.
Chez Chapoleone le plus c'est qu'on choisit notre forme dans la collection, la couleur du feutre parmi une palette canon et la couleur du ruban. De la personnalisation sobre et efficace. Le tout Made in France.
C'est le pari réussi de Camille, toute jeune femme de 25 ans, hyper déterminée, qui vit à côté de Toulouse, et qui a eu je pense LA bonne idée.
Si vous aussi vous voulez en savoir plus, voici son interview.

Comment est née l'idée de Chapoleone ? 
Je suis depuis très longtemps amatrice de chapeaux, plutôt coupe pour les hommes. Je n'en trouvais pas à mon goût ( formes masculines intemporelles, pas arrondies etc... ) et surtout qui collent à mon budget. J'ai d'abord eu envie de m'en faire fabriquer un, c'est comme cela qu'est née l'idée de créer ma marque.

Trouver un chapelier en France aujourd'hui c'est facile ? 
Ah non pas vraiment. Mais j'étais très décidée. Autour de moi je me suis rendue compte que je n'étais pas la seule à aimer les chapeaux, cela m'a convaincu d'être dans la bonne voie. Une fois que j'ai eu trouvé l'artisan, celui-ci a tenté de me dissuader ( comme ma famille d'ailleurs qui ne comprend toujours pas comment cela peut marcher...). Son argument étant que la chapellerie c'était fini. J'ai découvert un milieu très cloisonné, très fermé. Mais j'ai tenu bon et quand je lui ai parlé de mon projet de vendre sur internet il a été séduit.

Ton idée était déjà précise ou il t'a guidé ? 
Je savais déjà ce que je voulais précisément : une collection avec peu de modèles, des garnitures précieuses, un service de personnalisation. Le chapeau c'est un accessoire très personnel. Je souhaitais que la cliente ajoute sa touche et c'est ce qui était compliqué au départ car il fallait un site simple d'utilisation, que les clientes ne se perdent pas. J'ai la chance d'être bien entourée à la fois pour le design et pour l'ergonomie du site.

Acheter son chapeau sans l'essayer ce n'est pas risqué ? 
Effectivement ce point essentiel était une autre difficulté. Je propose un guide des tailles et des explications pour bien prendre ses mesures. Cela fonctionne très bien. Si on a fait une erreur sur la taille bien entendu je propose un service de retour gratuit.

Tu proposes peu de modèles, c'est un choix ? 
Oui c'est voulu, cela correspond à ce que j'aime et je ne souhaite pas perdre mes clientes avec une offre qui partirait dans tous les sens. Mais je peux vous annoncer en avant-première que je travaille à la création de modèles en paille et de modèles enfants pour l'été 2015.

Chapoleone est née le 3 septembre dernier et tu connais déjà un véritable succès. Quel est ton secret ? 
Instagram ! C'est fou comme ce réseau a boosté les commandes. Tous mes clients ou presque ( eh oui il y a aussi plein d'hommes ) postent des photos d'eux avec leur chapeau. Je ne leur dirai jamais assez MERCI !

Comment as-tu trouvé le nom Chapoleone ? 
C'est un nom que j'utilisais sur les réseaux sociaux. Il fait référence à Napoléon qui faisait fabriquer ses couvre-chef et a fait fortement avancer le port et la fabrication de cet accessoire. Attention mon intérêt pour ce personnage s'arrête là :)

Un chapeau fabriqué sur mesure cela prend du temps, il faut attendre longtemps entre la commande et la date de réception ?
Tout est fait à la main dans un atelier français, je n'ai pas de stock. Donc effectivement cela prend normalement 4 semaines mais parfois on a de bonnes surprises et en 15 jours à peine les chapeaux sont livrés...

Est-il encore temps de passer commande pour Noël ?
Pour recevoir son chapeau au pied du sapin, c'est trop tard. Les commandes passées à partir d'aujourd'hui seront livrées dès le 5 janvier car l'atelier va fermer pour les fêtes. Mais pour une carte cadeau c'est faisable jusqu'au dernier moment.

Vous avez bien lu cher Père Noël ? :)

Vous savez tout. Je vous laisse, je sais que vous avez encore du boulot pour faire plaisir à tout le monde.
K.

Chapoleone
www.chapoleone.fr







8.12.14

Silhouette de fille

Laine Fonty, Liberty Eloïse B, velours milleraies, collants Bonton


C'est ce qui s'appelle avoir un vrai retard. Je couds, je couds mais les photos traînassent et les billets passent...

Silhouette d'hiver pour jolie Louison. Tout est parti d'une envie de Liberty Eloïse B ( un classique et donc un indémodable ) et d'une envie de smocks. Blouse à la coupe parfaite signée Citronille. Une "blouse qui tourne" selon Louison, yes ! Gagné elle adore. Et à 2 ans et demi, la demoiselle commence déjà à refuser d'enfiler certains vêtements le matin... Quand son frère de 6 ans ne rechigne devant rien. Les quoi ? Les gènes ? Ah.
Gilet tricoté avec THE laine, Aubusson de Fonty ( aig N°5, fil qui glisse tout seul. J'adore toutes les laines Fonty mais celle-ci plus que les autres ). 
Jupe à taille élastiquée patron maison en velours milleraies. Collants sans pied avec gros coeur sur les genoux. Oh yeah !

Bon lundi
  • COUTURE