22.5.15

Les mots de l'enfance #1


Ce qui est merveilleux avec les enfants, c'est qu'ils ne cessent jamais de nous surprendre. Oh oui ben allons-y gaiement enfonçons des portes ouvertes. Mais après tout, pourquoi se priver du plaisir d'évoquer et de partager ici des menues joies du quotidien.

Parmi les phrases toutes faites que se transmettent inconsciemment des générations de parents il y a : "Rhoo on est trop cons, on aurait dû noter leurs bons mots. Parce-qu'après on oublie". Ben ouais, faisons-le. Je prends donc mon clavier en main pour graver dans le marbre 2.0 les bons mots de nos kids. Quel bonheur de les voir manier la langue française avec aplomb et amusement, tout juste sortis des couches, avec leurs rondeurs de bébé et leurs expressions d'adultes qui tombent à pic.
A savourer sans modération.

Louison, 3 ans

- Ma chérie, à quoi veux-tu ta glace ? Vanille-fraise ou vanille-chocolat ?
- Ah oui, moi j'aime vanille-chocolapic !
( voilà maintenant vous savez aussi ce qu'elle mange comme céréales au petit-dej )

- Maman, est-ce que je peux m'assir là ? ( un must )

( variante ) : 
- Est-ce que je peux écrier là-dessus ?

- Ben tu sais Rémy il a embêté son chat, du coup il lui a griffé !

- Hey Gabriel, t'as vu j'ai un vélocyclette. Il est beau hein, pas vrai ?


Gabriel 6 ans

- Maman, avant être un enfant, j'étais un poisson ?

- Et c'est quoi au fait un spermatozoïde ? Et le papa par où il la fait passer la graine pour qu'elle aille dans le ventre de la maman ?
( Titeuf, à l'aideeee ! )


20.5.15

La presse est morte, vive la presse !



Oyez ! Oyez ! Gentes, gens.
On nous annonce depuis belle lurette la fin de la presse papier. Avènement d'internet oblige, crise, ère du tout gratuit bla bla bla bla.
C'est vrai que depuis quelques temps dans le secteur c'est pas la teuf. Y'a pas à dire. Pourtant tablettes, smartphones et blogs à tout va n'ont toujours pas eu raison de la bonne vieille feuille de chou.
Quand celle-ci est signée d'une journaliste qui a fait ses débuts avec Sophie Fontanel ( THE référence est-il besoin de le rappeler ), a créé un blog à l'impertinence joyeusement révolutionnaire ( Isis de paname ndlr ) et se démène pour vivre de sa plume, on s'incline.
Audace, humour, mise en page judicieuse, papiers d'humeur et de mode au sommaire de ce premier numéro. Les bons ingrédients sont là.
Il y est question de combipantalon, de t-shirt blanc, de critique d'un super roman, de vie à NY et de bien d'autres choses encore.
Succulent.

Seul bémol : sa périodicité. Mensuelle... Euh Isis, on lit quoi nous la semaine prochaine ?
Mais chut ! On me dit dans l'oreillette que la demoiselle en a sous le capot de son MacBook et que devant le succès du premier opus, il se pourrait bien que LA PETITE GAZETTE DE LA MODE MAIS PAS QUE rapplique dans nos boîtes aux lettres plus tôt que prévu.

Longue vie, bonheur, congratulations.

Petite Gazette de la Mode Mais Pas Que 



  • COUTURE